USE CASES

L’IoT, en français « internet des objets », est annoncé comme l’un des principaux leviers de croissance de l’économie mondiale. Cependant, pour beaucoup d’entre nous, l’IoT est une notion floue. À titre professionnel ou personnel vous souhaitez en savoir plus sur l’IoT et comprendre son impact sur notre société ? Wi6Labs partage avec vous, chaque mois, des cas d’usage concrets vous permettant de découvrir les multiples possibilités offertes par cette nouvelle technologie.

,

Wi6Labs et Keolis révolutionnent la mobilité grâce à l’internet des objets.

Wi6Labs participera avec Keolis à la première édition d’inOut qui se déroulera du 14 au 18 mars prochain à Rennes. Cet évènement international dédié à la mobilité et au numérique rassemblera professionnels et usagers pour offrir un nouveau regard sur les modes de vie et les déplacements. L’occasion pour la start-up de présenter ses différents projets autour de la mobilité.

Des objets intelligents pour optimiser la mobilité urbaine

La start-up experte en réseaux de communication s’est associée au groupe Keolis, acteur mondial du transport public de voyageurs, pour développer de nouveaux services et usages grâce à l’internet des objets.

Comment ? En connectant des capteurs intelligents aux équipements et infrastructures de Keolis Rennes. Ces capteurs envoient ensuite des données utiles concernant le confort des usagers, le bon fonctionnement des services ou encore la maintenance des équipements. Par exemple, un bus « connecté » permettra de récupérer les données suivantes :

  • Géolocalisation
  • Taux de remplissage
  • État de fonctionnement des portes
  • Température, humidité et qualité de l’air

Au total, ce n’est pas moins de cinq expérimentations qui sont en cours sur la métropole de Rennes !

Un seul réseau pour de multiples usages

Ces nouveaux services sont rendus possibles grâce à l’internet des objets et plus particulièrement à la technologie LoRaWAN, qui permet de connecter plusieurs centaines de capteurs avec un seul réseau. Pour mener ces expérimentations, Wi6Labs et Keolis s’appuient sur Wiotys, solution de réseau privé LoRa déjà déployé par Rennes Métropole. Cette solution de réseau IoT, facile à mettre en place, peu coûteuse et sécurisée, permet de développer de multiples usages liés à la smart city.

Une démonstration grandeur nature

C’est à l’inOut, terrain d’expérimentation des innovations de la mobilité, que Wi6Labs et Keolis présenteront pour la première fois leurs solutions de transports connectés. Retrouvez-nous sur le stand de Keolis, au village InOut situé sur l’esplanade Charles de Gaulle : l’entrée est gratuite !

De plus, Ulrich Rousseau, directeur général de Wi6Labs, interviendra sur l’atelier « Capteurs & Données » le Jeudi 15 mars, à 14h30 au couvent des Jacobins.

 

 

Icons made by Freepik and Vectors Market from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY

 

L’internet des objets pour apporter un accès à l’eau potable partout dans le monde.

Dans le monde une personne sur dix n’a pas accès à l’eau potable. Sans surprise le continent Africain est celui le plus touché par cette inégalité. En effet, bien que l’Afrique dispose de plus de 5 000 milliards de mètres cubes d’eau dans ses nappes phréatiques, 320 millions d’habitants ne bénéficient toujours pas d’eau potable.

Pour répondre à cette problématique la start-up française CityTaps a conçu une solution permettant de prépayer son eau potable avec son téléphone. Comment ? Grâce à un compteur intelligent, un service de prépaiement et un logiciel de facturation.

Une solution simple et adaptée aux pays en voie de développement

Les usagers de ces compteurs intelligents nouvelle génération peuvent, grâce au service de prépaiement, avoir accès à la quantité d’eau potable souhaitée à n’importe quel moment, selon leur moyen et ainsi mieux gérer leur budget. Le bénéfice est aussi perçu par les services publics d’eau qui, assurer du paiement, peuvent investir dans le développement de nouvelles infrastructures. Cette innovation est particulièrement adaptée aux pays en voie de développement dans la mesure où le paiement par mobile fait désormais partie des habitudes. C’est d’ailleurs en Afrique que la start-up a décidé d’expérimenter sa solution.

| Mais comment installer des compteurs intelligents dans des villes reculées d’Afrique ?

Les compteurs intelligents CityTaps n’ont pas besoin d’être raccordés ni au réseau électrique ni au réseau internet. Cela est possible grâce à l’IoT et plus particulièrement à la technologie LoRaWAN. En effet cette technologie est basse consommation et longue portée : c’est-à-dire qu’une seule antenne permet de couvrir plusieurs centaines de compteurs intelligents fonctionnant sur piles.

Wi6Labs, concepteur et intégrateur de solutions dédiées à l’internet des objets a participé à la construction du projet en apportant son expertise réseau. Les compteurs d’eau CityTaps sont connectés à Wiotys, une solution de réseau privé LoRaWAN.

| Passer de l’expérimentation à un déploiement massif

Après plusieurs mois d’expérimentation la solution est effective à Niamey, au Niger, où CityTaps est en train d’élargir le projet avec l’installation de 1 325 compteurs intelligents CTMeters. Cinq autres pays d’Afrique intéressés par ce dispositif devraient prochainement être équipés. À terme, la jeune pousse ambitionne d’installer 10 millions de compteurs intelligents à travers le monde.

 

En savoir plus sur le projet : https://www.youtube.com/watch?v=_rQiLMUp-AM

Découvrir le site de CityTaps : http://www.citytaps.org/ 

,

Breizh Transition : Aliotys au service de la ville de demain.

Le salon Breizh Transition aura lieu les 16 et 17 Novembre prochains au Parc Expo de Quimper. Cette rencontre est le carrefour des acteurs de la transition énergétique en Bretagne. En plus des 70 exposants, Breizh Transition vous offre la possibilité d’assister à des conférences, ateliers ou encore visites de sites autour de quatre thèmes : les réseaux intelligents, les énergies renouvelables, la mobilité durable et l’efficacité énergétiques des bâtiments et process. C’est l’évènement où il faut être pour booster les échanges et les projets innovants sur le thème de la transition énergétique.

| L’innovation accessible aux villes et collectivités

Plus de 20 000 visiteurs seront à l’affut des dernières innovations en termes d’efficacité énergétique. C’est donc tout naturellement que Wi6Labs et Alkante seront au rendez-vous pour présenter Aliotys, solution de monitoring et pilotage énergétique des bâtiments publics. La solution s’appuie sur le déploiement d’un réseau de capteurs sans fil pour étudier la consommation énergétique des bâtiments, grâce à des données collectées et restituées sur une interface web. Cette installation simple, ne nécessitant ni travaux, ni câblage, assure un ROI (retour sur investissement) inférieur à 5 ans. Cette innovation est rendue accessible grâce à l’IoT : l’Internet des Objets.

| Une solution testée et éprouvée par un village breton

Depuis septembre 2016 Saint-Sulpice-la-Forêt, commune de 1 500 habitants située près de Rennes (35), expérimente cette technologie à travers le projet « Smart Saint-Sulpice ». Ce projet de Smart City s’articule autour de trois objectifs :

  • Réaliser une économie de 20% sur la facture énergétique de la commune dès 2017.
  • Associer les citoyens et les usagers à la transition écologique en leur fournissant des indicateurs valorisant leur comportement.
  • Valoriser l’image et l’attractivité de la commune.

Après une première année d’expérimentation, la petite commune bretonne a déjà été surnommée par les médias « la plus petite Smart City du monde ». Les premiers résultats du projet seront dévoilés au salon Breizh Transition, autour d’une table ronde. Cette conférence se tiendra le vendredi 17 Novembre à midi, à l’espace 3 de l’évènement.

| Et si la prochaine Smart City était votre ville ?

Afin de répondre à sa problématique de réduction des dépenses énergétiques, la mairie de Saint Sulpice a mis en place une installation simple, ne nécessitant ni travaux, ni câblage : Le déploiement d’un réseau de capteurs sans fil, permettant d’étudier plusieurs paramètres : la température, l’eau, le gaz et l’électricité. Les données sont d’abord collectées puis traitées et l’information pertinente est restituée, sous forme d’un tableau de bord, grâce à une application. Les équipements – climatisation, chauffage, lumière – peuvent également être contrôlés à distance. De plus, en cas d’anomalie détectée (par exemple une fuite d’eau), l’application va émettre une alerte permettant d’agir rapidement. C’est l’alliance de la start-up Wi6Labs et des sociétés Alkante et TDF, qui a permis de faire voir le jour à cette solution « de bout en bout » simple d’installation, d’utilisation et d’entretien.

| Et après ?

Le projet « Smart Saint-Sulpice » a permis d’ouvrir la voie à d’autres villes en France. Pour soutenir cet esprit d’initiative, c’est donc tout naturellement que les équipes Aliotys ont imaginé un kit d’évaluation. Ce kit, composé d’une passerelle, de 3 capteurs, d’un accès au réseau et un à l’application web, permettra à toutes les communes de tester Aliotys. Vous souhaitez en savoir plus sur Aliotys ? Wi6Labs et Alkante vous invite à les retrouver sur le stand B15 du salon Breizh Transition. Démonstration et échange seront au rendez-vous ! Vous n’avez pas votre place ? Nous vous l’offrons : http://www.breizh-transition.bzh/badge/

 

Découvrez la revue de presse d’Aliotys: http://www.aliotys.com/aliotys/revue-de-presse 

,

Une mégalopole Chinoise visite un village Breton pour développer son projet de Smart City.

Saint-Sulpice-la-Forêt, commune Bretonne de 1 500 âmes, est depuis quelques mois considérée comme la plus petite Smart City au monde. Depuis le lancement de ce projet, le village à la pointe de la technologie fait beaucoup parlé de lui. Il a même tapé dans l’œil d’une mégalopole chinoise de 26 millions d’habitants : Shanghai.

| Qu’est-ce que le projet « Smart Saint-Sulpice » ?

Smart Saint-Sulpice est une expérimentation réalisée en partenariat avec Rennes Saint Malo Lab, qui a pour objectif de réduire d’au moins 20% la facture énergétique de la commune. Comment ? En gérant en temps réel la consommation énergétique de tous les bâtiments communaux, grâce aux nouvelles technologies de l’Internet des Objets. Pour réussir ce pari, la collectivité a déployé un réseau de capteurs sans fils. Cette installation simple, n’a nécessité ni travaux, ni câblages et a été réalisée en trois jours seulement.

| Quand David aide Goliath

Interpellée par cette initiative technologique et environnementale, une délégation d’une dizaine de représentants de Shanghai a fait le voyage, Jeudi 08 Novembre, pour découvrir la plus petite Smart City au monde. Comment une mégalopole Chinoise de 26 millions d’habitants peut-elle se comparer à un village Français de 1 500 personnes me diriez-vous ? Par une ambition commune, qui est : « d’améliorer la vie des habitants » a déclaré Wan Qianrong, directeur technique de la société Oriental Cable Network. C’est ainsi qu’après avoir échangé sur l’efficience de la technologie déployée, le groupe est allé faire le tour des installations où sont déployés une trentaine de capteurs et 2 passerelles. La visite s’est terminée par une dégustation de produits locaux et la remise de cadeaux.

| Anticiper aujourd’hui, les enjeux de demain

Cette rencontre singulière souligne l’importance des enjeux auxquels nous serons confrontés dans les années à venir. En effet le phénomène d’urbanisation va s’accentuer et d’ici 2050, 70% de la population mondiale devrait vivre en ville. Le pari est double : Comment trouver des solutions pour gérer cette urbanisation de masse, tout en réduisant l’impact de la fracture numérique qui pèse déjà sur les zones rurales ? Une partie de la réponse se trouve sûrement dans le développement de l’Internet des Objets au service de la ville intelligente.

La plus petite Smart City au monde se trouve… en Bretagne !

Quand on imagine Smart City, on pense tout de suite aux mégalopoles internationales… Et pourtant, ce concept n’est pas réservé qu’aux zones urbaines ! Preuve en est, la plus petite Smart City au monde a vu le jour en Juin dernier, à Saint-Sulpice-la-Forêt, commune d’Ille-et-Vilaine comptant 1 500 habitants.

| Concrètement, qu’est-ce qu’une Smart City ?

La Smart City, ou ville intelligente, consiste à développer des moyens et des solutions de gestion d’infrastructures communicantes et durables, grâce à l’internet des objets. L’objectif de la Smart City est d’améliorer le confort de ses citoyens, d’optimiser ses coûts et son organisation, tout en se développant dans le respect de l’environnement. Chaque ville développe des solutions en fonction de ses propres besoins et aspirations. Les solutions Smart City peuvent s’articuler autour du transport, de l’énergie, du traitement des déchets, de la gestion des bâtiments publics, de la sécurité…

| Pourquoi la mairie de Saint-Sulpice a-t-elle décidé de s’orienter vers le modèle de la ville intelligente ?

Le projet « Smart Saint-Sulpice » a vu le jour suite à une forte augmentation des factures énergétiques de la commune. L’équipe municipale a donc décidé de mettre en place un système, lui permettant de piloter sa consommation énergétique. L’objectif : Baisser d’au moins 20% ses dépenses en énergie sur les bâtiments communaux. La Smart City en milieu rurale permet de répondre à d’autres enjeux tels que :

  • Améliorer la qualité de vie pour les citoyens et les entreprises
  • Œuvrer pour le développement durable
  • Réduire les coûts de fonctionnement pour les redistribuer vers d’autres projets
  • Dynamiser l’attractivité de son territoire et valoriser la commune

| Comment Saint-Sulpice est-elle devenue une Smart City ?

Afin de répondre à sa problématique de réduction des dépenses énergétiques, la mairie de Saint Sulpice a mis en place une installation simple, ne nécessitant ni travaux, ni câblage : Le déploiement d’un réseau de capteurs sans fil, permettant d’étudier plusieurs paramètres : la température, l’eau, le gaz et l’électricité. Les données sont d’abord collectées puis traitées et l’information pertinente est restituée, sous forme d’un tableau de bord, grâce à une application. Les équipements – climatisation, chauffage, lumière – peuvent également être contrôlés à distance. De plus, en cas d’anomalie détectée (par exemple une fuite d’eau), l’application va émettre une alerte permettant d’agir rapidement. C’est l’alliance de la start-up Wi6Labs et des sociétés Alkante et TDF, qui a permis de faire voir le jour à cette solution « de bout en bout » simple d’installation, d’utilisation et d’entretien.

| Et après ?

Ce projet, soutenu par le dispositif d’innovation Rennes Saint Malo Lab, est en phase d’expérimentation pour 18 mois. Grâce aux données récoltées sur ce laps de temps, l’équipe municipale va pouvoir définir une stratégie d’optimisation de l’énergie. De plus, l’économie réalisée va permettre à la mairie de s’impliquer dans d’autres projets. La commune de Saint-Sulpice-la-Forêt ouvre la voie à une multitude de « Smart Village », qui devraient apparaître dans les années à venir. La transition énergique est en marche… Allez-vous suivre le mouvement ?

http://www.saint-sulpice-la-foret.fr/la-commune/les-projets/96-projets/450-smart-saint-sulpice-installation-des-capteurs

http://www.saint-sulpice-la-foret.fr/la-commune/les-projets/96-projets/443-smart-saint-sulpice-installation-des-antennes