5 bonnes raisons d’éviter le Wifi pour vos objets connectés

Logo : Le voici, tout chaud sorti du four !
16 mars 2016
STMicroelectronics aide les startups technologiques
16 mars 2016
Afficher tout

5 bonnes raisons d’éviter le Wifi pour vos objets connectés

WIFI

 

Du wifi à tous les étages ?

Aujourd’hui, pour connecter les objets à internet, la technologie wifi est très souvent utilisée mais est ce vraiment une bonne idée ? Voici cinq bonnes raisons d’y réfléchir à 2 fois avant d’utiliser wifi pour vos applications.
On aurait pu vanter dans cet article les bénéfices du wifi pour connecter les objets à internet :
  • Technologie présente un peu partout ou presque
  • Offre importante et bon marché
  • Connexion internet facile et rapide
  • Technologie établie ayant fait ses preuves pour les PC et smartphones
Mais si on y regarde de plus près, force est de constater que cette technologie est loin d’être la meilleure pour échanger des données d’objets connectés sur le réseau.
La technologie Wifi n’est pas adaptée pour de nombreuses applications:

Faible portée du Wifi :

La portée du Wifi est d’environ 50m en l’absence d’obstacle. A l’intérieur des bâtiments, les cloisons limitent la propagation des ondes . Une portée de 20 mètres est plus réaliste. Le choix du wifi peut être immédiat à l’intérieur d’un logement mais peut vite limiter les applications si votre box internet est éloignée de vos objets connectés.

Fortes radiations électromagnétiques :

Wifi utilise ses bandes de fréquences ISM (bandes industrielles, scientifiques et médicales), ces bandes sont libres et utilisées par des applications variées (bluetooth, four à micro ondes, radio thérapie…)
Afin d’assurer la cohabitation entre différentes technologies, la puissance d’émission dans ces bandes est limitée à 100mW
Pour maximiser la portée, le wifi émet généralement à puissance maximum en permanence.

Le wifi est énergivore :

C’est la conséquence directe de ce qui est écrit dans le paragraphe précédant: le wifi est activé en permanence.
Le wifi monopolise quelques watts par heure pour maintenir une connexion au réseau qu’il y ait échange de données ou pas : ainsi pour les applications telles que la télérelève de compteurs, le pilotage de volets, les alarmes… wifi passe 99.9% du temps à consommer de l’énergie inutilement.
On estime qu’environ 80% de l’électricité consommée par les appareils connectés est uniquement utilisée pour les maintenir sous tension afin de conserver active la connexion à internet.

Wifi est à la merci des hackers :


Vous avez peut être vu ce reportage diffusé sur France au mois de juin: on y présent Nice, première ville connectée de France.

On y voit un hacker « ne pas payer » sa place de parking avec un simple ordinateur portable .

Les données ne sont pas chiffrées et vos données personnelles ne sont pas protégées.

Scalabilité: difficile de déployer un réseau wifi à grande échelle

C’est théoriquement possible de connecter plusieurs dizaines de dispositifs à un point d’accès wifi mais dans la vraie vie c’est une autre histoire.

Essayez de brancher 15 périphériques sur votre box ADSL et vous entendrez votre ados hurler que « ça rame ». L’unique solution connue à ce jour consiste à multiplier les points d’accès et antennes wifi.

Cette solution est onéreuse et n’est pas si évidente à mettre en place.

What else?

D’autres solutions existent pour une grande majorité des applications de l’internet des objets. Aujourd’hui, il est déjà possible de déployer des réseaux de plusieurs milliers de capteurs en diminuant par 4 la puissance des émissions électromagnétiques. Des solutions intelligentes et sobres d’un point de vue énergétique permettent de connecter simplement des objets à internet.

Source:

Nice Ville Connectée extrait de Envoye special 05/06/2014

Les objets connectés font exploser la facture d’électricité mondiale !

Crédit photo:

Flickr : Wifi Signals de Josh Zakary; Antennas de Gwenael Piaser